Dimanche 8 juillet, 19h45 à l’Impérial Bell

Felix Dyotte 150Étant fan de Chinatown, difficile de ne pas aimer la musique de Félix Dyotte. Le deuxième album de l’auteur-compositeur interprète est délicieux d’un bout à l’autre. Que ce soit toi, que ce soit moi rappelle une vieille chanson française qu’on a aimée (même si celle-ci n’a jamais existée), Je cours, en duo avec Évelyne Brochu donne envie d’être léger comme le vent. Je suis rarement fan de la nostalgie, mais celle de Félix Dyotte me plait beaucoup. Chaque chanson sonne comme un doux souvenir qu’on se remémore les yeux mi-clos.

Est-ce que j’y serai ? C’est un dimanche drôlement déchirant. Je vais décider le soir même.

Laisser un commentaire